vous avez aimé ce site où l'un de ses articles ? cliquez sur +1 !

 

 

 

 

Pour bien suggérer les formes et surtout pour créer des plans (1er plan jusqu'à l'horizon) il faut étudier et faire comprendre les contrastes entre la lumière et les ombres.


Si vous travaillez d'après
photo, il faut bien observer la photo et cligner les yeux pour bien définir les zones d'ombres (ou foncées) des zones les plus claires.


Le détail ci-contre, tiré du tableau ci-dessus montre que pour faire comprendre le premier plan, j'ai progressivement foncé les troncs d'arbres, ce qui contribue à l'effet de perspective.

Généralement les contrastes les plus "marqués" ce font en dernier dans l'ordre d' exécution d'un tableau.

Comme on le voit ici, il est préférable de poser les premières tâches de couleurs dans un premier temps (peinture à l'huile diluée à l'essence de térébenthine par exemple)

On vous dira souvent que les couleurs placées dans le fond doivent être dans des tonalités bleues ou violettes, c'est ce qui s'observe dans la nature.

Les couleurs froides éloignent (bleu ou violet) et les couleurs chaudes rapprochent (créeant ainsi un effet de perspective à travers les yeux du spectateur).

Tout ceci est bien sûr théorique, et par cet exemple on voit que le bâtiment dans le fond est de couleur chaude (couleur brique).

C'est intentionnel, c'est pour essayer de faire rentrer le spectateur dans la composition.

J'ai exécuté les contrastes les plus marqués à la fin (feuillage en jaune + bleu outremer) et les détails du mur à droite.

En matière de personnage ou de portrait, on peut utiliser les recommandations de Léonard De Vinci qui disait : "Le fond qui entoure un personnage doit être plus foncé du côté ou celui-ci est éclairée et plus clair vers la zone qui se trouve dans l'ombre".

Voir le pas à pas

 

haut de page

 

Accueil > dessin > le contraste en dessin page 1