vous avez aimé ce site où l'un de ses articles ? cliquez sur +1 !

 

 

 

 

le masquage est le meilleur moyen et la technique de prédilection pour réserver des parties d'un tableau pour lesquelles on veut ajouter de nouvelles couleurs "propres" ou laisser apparaître le blanc du papier.

1-le masquage liquide

On peut trouver dans le commerce, du liquide de masquage, soluble dans l'eau à base de latex et d'ammoniaque vendues sous forme de petite bouteille, généralement de couleur plutôt jaunâtre pour bien deviner les parties appliquées sur une surface toute blanche ..

Il sèche très rapidement lorsqu'il est appliqué et prend la forme d'une surface caoutchoueuse qu'il est facile(dès que vous avez terminé d'appliquer votre lavis) de retirer en frottant du bout du doigt ou de l'ongle, ce qui laisse apparaître la surface vierge et blanche du papier.

Généralement, le fluide s'applique avec un pinceau qu'il faut nettoyer de suite à l'eau claire après s'en être servi, car ensuite il est impossible après coup de faire disparaître cette matière qui restera accrochée au pinceau.( j'ai ainsi perdu plusieurs pinceaux).

Il faut appliquer le fluide de masquage d'une manière très précise comme si vous peigniez au pinceau et à la peinture car sinon le résultat sera décevant. Bien entendu le liquide doit être appliqué sur une surface tout à fait sèche soit à l'aide d'un pinceau soit à l'aide d'une plume.

2-le masquage à la cire

On peut acheter de la cire en commerce ou en utilisant un simple bout de bougie que l'on va frotter sur la papier. Le résultat sera moins précis que le liquide de masquage car il est appliqué "grossièrement" sur le support.

3-le masquage de papier

on y pense pas souvent mais l'on peut en appliquant une feuille de papier pour cacher une partie du support pour représenter un ciel ou tout autre chose..

En plus on peut donner n'importe quelle forme au papier, en découpant un rond pour représenter une réserve de blanc pour faire un soleil ou un autre objet circulaire. Les contours ou la forme obtenue peuvent être plus ou moins nets si l'on découpe ou déchire la feuille de papier.

Nous allons prendre cet exemple et faire un masquage liquide en prenant l'exemple ci contre :
Il faut , comme si on peignait le demi soleil, recouvrir avec le masque liquide pour réserver cette réserve de blanc.

On fait pareil pour les lignes que l'on va aussi "réserver".

En bas, voici ce que cela donne avec toutes les lignes réservées et le dessus du menhir.

Accueil > aquarelle > le masquage en aquarelle page 1

 

haut de page